Conférence au Salon Vivre Nature le 28 mars à 17h / événement maintenu, entrée à la jauge.

VivreNature2020_FJK

J’interviendrai le samedi 28 mars au Parc de Expositions lors du Salon Vivre Nature, à 17h salle Chêne, sur le thème : Surmonter, dépasser, transformer : survivre en temps de crise grâce à la kinésiologie.

En effet, comment garder son centrage et son ancrage quand votre environnement est devenu une essoreuse à salade ? Pour cela, nous examinerons l’état énergétique du Vaisseau Conception, qui nous montrera si votre ancrage a résisté au pilonnage d’infos anxiogènes, et ce que l’on peut faire ensemble, puis chacun de son côté, pour le restaurer. Car le système énergétique fonctionnant comme des vases communicants, l’amélioration du Vaisseau Conception consolide l’ancrage, qui consolide à son tour le Vaisseau Conception. Comment rester dans le monde quand on ne rêve que de s’enfermer chez soi et manger du chocolat ? Passé les phases hivernales qui peuvent nous pousser sur cette voie, le besoin de comfort food, l’arrêt du sport et l’envie de rester seul chez soi peuvent être un signe de déséquilibre de certains méridiens, notamment Rate et Rein.

Le méridien Rein, en nous donnant la mesure de l’anxiété chez la personne, nous montre jusqu’à quel point l’énergie de vie au quotidien peut être affectée. L’énergie Rein est aussi notre énergie générative, notre énergie essentielle qui porte le quotidien, aussi, si ce méridien est en souffrance, le plus souvent à cause de trop de peurs, il est impossible d’avoir sous le pied l’énergie nécessaire à la vie ordinaire. Et c’est ainsi que, sous le coup de trop d’effrois cumulés, il s’affaiblit et sa copine la Rate va prendre le relais, mais pas d’une manière optimale. Elle va aller chercher l’énergie manquante pour alimenter le système, ce qui est une merveilleuse solution de survie momentanée mais… elle va aller la chercher dans les sucres rapides, ce qui est déjà moins intéressant pour le métabolisme global. Ainsi vous pouvez observer chacun pour soi, les consommations : quand le sucre m’aguiche plus que de coutume, peut-être ne s’agit-il pas seulement de gourmandise déplacée, mais d’un organisme qui lutte pour surmonter les angoisses.

Quel que soit le stade que vous découvrez chez vous, un bon réglage kinésio ne sera pas du luxe.

Alors comment peut-on avancer quand le manque d’ancrage et les peurs oblitèrent le discernement ? En s’appuyant pour commencer sur la connaissance et le réel plutôt que sur les croyances et les idées reçues. Notre système de résistance va toujours nous dégotter une peur plus juteuse, aussi, la prochaine tâche va consister à le court-circuiter. Peu d’angoisses irraisonnées résistent au savoir, mais certaines croyances peuvent par contre avoir la peau dure. Le travail du méridien Foie, qui aide à transformer l’énergie en présence, sera le sésame de cette étape. Mais la transformation sans but et sans objet peut devenir aussi un sujet d’angoisse, qui va arc-bouter encore plus nos résistances. Alors l’idée pour faire passer cette transformation permanente qui est l’essence de notre existence terrestre, nous allons nous appuyer sur Foie pour nous adapter en douceur et en souplesse à ce que la vie nous présente.

On se voit le 28 pour détailler tout ça et échanger, rencontre et signature prévues à l’issue de la conférence ; d’ici là, tout est là : https://www.grancher.com/la-kinesiologie-une-reponse-a-vos-troubles-emotionnels-et-psychologiques.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *