Les différents types de réponse au stress.

typestress_FJKPour tous ceux qui n’étaient pas là, et pour ceux qui y étaient et veulent garder une trace, voici ce que j’ai raconté vendredi 16 mai à Sud Web pour mon Lightning Talk (conférence de 5 minutes). Attention, ceci est calibré pour un public orienté web !

J’ai été webiste pendant huit ans avant de me reconvertir en kinésiologie. Kinésiologie, ça signifie que mon speech va revenir au physique et au corps et que ma spécialité, c’est le stress.
Je précise que le stress n’est pas une tare, ni une maladie, ni un symptôme, c’est un ensemble de compétences physiques et cérébrales de notre corps qui permettent notre adaptation au milieu dans lequel nous évoluons.

Pour faire monter les niveaux de stress, imaginons une situation totalement fictive. Vous avez fini un beau site, il est en ligne, débuggé, facturé, payé. Le client demande à vous revoir. Vous savez déjà pourquoi. Il veut que lui refassiez la Home Page en mauve, avec des petits chats. Le jour de la réunion arrive, et là, à 14h, vous le voyez au bout du couloir avec une chemisette jaune.

Les 3 comportements principaux sous stress :
vomi_gazelle_FJK
Comportement N°1 : vous avez envie de rendre et de partir en courant ?
Réflexe de FUITE.
Pour fuir, il faut plusieurs choses : vider toutes lourdeurs, comme une gazelle devant fuir au plus vite devant un lion, lourdeurs digestives en particulier. Vous auriez besoin d’une idée fraîche ? Dommage, le sang est parti se concentrer dans les cuisses.

Que faire avec un stress de type gazelle ?

Si vous avez la nausée en situation de stress, mangez léger et faites vos déstockages personnels avant la situation difficile. Bougez en amont, courez, car la fuite peut provenir d’un besoin de mouvement pas assez reconnu et pratiqué. En d’autres termes, si vous bougez assez au quotidien, vous serez moins le jouet de votre besoin irrépressible de bouger dans le moment de stress.

baston_lions_FJKComportement N°2 : vous avez envie de envie de le démonter et le saigner ? Ah oui, quand même, vous êtes nombreux !…
Réflexe de LUTTE.
Vous aimez la baston ? L’adrénaline ? Vous pourriez être accro ? Au stress ou à l’adrénaline ? C’est possible de ressentir ça, mais le Code Pénal interdit de manger les entrailles des clients pénibles.

Que faire avec un stress de type lion ?

Sur le moment : RESPIREZ !
Si l’envie de cogner vous prend en phase de stress, il y a peut-être une pulsion agressive pas assez exploitée. On va chercher à la ventiler : sports de combat, arts martiaux, yoga, méditation, sac à cogner… L’idée étant à nouveau de satisfaire en amont cette préférence cérébrale pour qu’elle ne soit pas votre seule manière automatique de répondre au stress.

Comportement N°3 : vous vous êtes transformé en statue de sel, en glaçon.scrat_FJK
Réflexe d’INHIBITION / SIDÉRATION.
Vous ne pouvez ni fuir ni taper, vous avez du mal à donner votre avis, vous ne pouvez générer la moindre réflexion, parfois la moindre parole. Vous restez sec, immobile. Syndrome de la feuille blanche et entretien sans la moindre réponse.

Que faire avec un stress de type glaçon ?

Sur le moment : RESPIREZ !
Buvez de l’eau, bougez.
Conserver du mouvement devrait vous éviter de rester figé, et l’eau permet de garder la concentration.

Vous devez penser : ces réactions sont bien primaires ! De fait, notre cerveau est le même depuis Homo Sapiens Sapiens. Il réagit face au stress du client en chemisette jaune comme face à n’importe quel prédateur.

Autres types de réponse au stress :
airescerebrales_FJK

Vous savez que le cerveau est partitionné selon les fonctions qu’il a à accomplir :
VUE – OUÏE – ORORAT – GOÛT – TOUCHER – COMPRÉHENSION – MOTRICITÉ…
Le stress adore débrancher une ou l’autre partition. C’est pourquoi il est intéressant de repérer laquelle ou lesquelles on débranche spontanément et tenter de le discerner chez les autres aussi.

Vous est-il déjà arrivé d’avoir une faute de frappe dans votre code ? Vous l’avez retourné dans tous les sens pendant des heures, pas moyen de la repérer dans les 3000 lignes de code. Vous craquez et partez prendre un café. Et quand vous revenez à votre bureau, vos yeux sont comme aspirés par la faute, là, en plein milieu de l’écran, toujours parmi les 3000 lignes. Vous connaissez ça ? Bien sûr. Que c’est-il passé ? La pause café a permis de lâcher le stress, l’aire cérébrale de la vision s’est rebranchée.

Bien sûr vous pouvez aussi combiner les indices : avoir envie de détaler ET ne plus rien entendre, envie de vomir ET ne rien comprendre, envie de bastonner ET ne rien voir, être sidéré ET empêché de bouger…

Au prochain bug insoluble : arrêtez-vous 5 minutes, c’est peut-être celui-là, le concept le plus révolutionnaire pour des gens du web, allez faire un tour, dehors si possible, pour capter plus d’oxygène que sous une clim, buvez un verre d’eau, ou deux, sortez, parlez à quelqu’un, même d’autre chose, invitez à marcher et offrez un verre d’eau si c’est un collègue qui dévisse ; et voyez ce qui se passe. Je vous promets qu’une grande majorité de stress ne résistent pas à ces gestes simples. Et si jamais ils résistent, vous m’appelez.

Merci à tous de votre attention ! Merci à la Thym Sud Web d’avoir sélectionné mon sujet !
Plus d’info quand on se croise dans le couloir.

Ou sur mon blog : http://www.kinesiologie.frederiquejoucla.fr
Ou sur Twitter : @FJoucla
Version PDF pour garder un mémo sous la main : Télécharger.

Par Frédérique Joucla – Kinésiologie

6 réflexions sur « Les différents types de réponse au stress. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *