Les Métaphores dans les Landes avec Matthew Thie.

TFH_FJKJeudi soir, vous pourriez bien voir s’élancer de Toulouse une étrange caravane. Il s’agira certainement d’une cohorte de kinésiologues en partance pour les Landes. En effet, Tartas va devenir pour quelques jours un haut lieu mondial de la kinésiologie ! Profitant de son passage dans le Sud de l’Europe, nous allons assister à l’enseignement des Métaphores du Touch for Health par Matthew Thie.

 Un peu d’histoire…

Dans les années 60, le chiropracteur américain Georges Goodheart a mis en évidence le lien entre traumatisme et faiblesse d’un ou plusieurs muscles. En retournant ce postulat de base, il a découvert qu’en testant les muscles, on pouvait récolter des informations sur les organes qui lui sont liés, et sur les méridiens énergétiques liés à chaque organe. C’était la base de la Kinésiologie Appliquée.
À partir de 1967, il commença à collaborer avec John F. Thie, un autre chiropracteur, qui a travaillé à synthétiser l’essence de la Kinésiologie Appliquée. Ses recherches menèrent à la mise au point du Touch for Health en 1973, qui, bien que venant aussi de la chiropraxie, présente quelques différences importantes : John Thie a simplifié le système Kinésiologie Appliquée pour ne garder que 42 muscles à tester, en lien direct avec les méridiens de l’énergétique chinoise. Cette simplification avait aussi pour but de favoriser l’éducation sanitaire du grand public, en lui donnant quelques clés pour augmenter son autonomie en matière de santé. Les Métaphores du Touch for Health constituent la partie communication de la discipline : marié à une psychologue spécialiste de la communication, Carrie Thie, John Thie a développé cette dimension à la fin de sa vie. Il décide de réintégrer la part relationnelle et le langage dans le Touch, et va passer dix ans de sa vie (sur 40 de carrière) à formaliser les Métaphores avec son fils Matthew Thie. Ce travail, toujours basé sur l’énergétique chinoise, utilise la capacité du mot à renforcer une faiblesse, à favoriser un élargissement de la conscience.

C’est donc une grande joie d’avoir l’occasion d’entendre l’information directement à la source qui l’a créée ! Plus que d’aller recueillir quelques recettes ou « trucs » techniques, c’est le fait d’entendre Matthew raconter qui a eu telle idée, telle intuition, de le voir mettre en œuvre sa propre technique, en toute simplicité, qui permet d’appréhender toute l’épaisseur de ce travail dans son contexte.
http://www.touch4health.com/workshops_metaphors.html

Par Frédérique Joucla – Kinésiologie

1 réflexion sur « Les Métaphores dans les Landes avec Matthew Thie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *